ZDico.com

    Définition de : proposition

  • Action de proposer, de soumettre à un examen, à une délibération.Favrolles prend la parole. Son vide intérieur, son inconscience braillarde se masquent sous l'énergie de ses propositions. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))

    (Spécialement) (Par ellipse) Proposition de loi.

    Chose qui a été proposée.La proposition de ce député a été prise en considération.

    Il a retiré sa proposition.

    (En particulier) Chose proposée pour arriver à la conclusion d’une affaire ou à un arrangement.Le résultat de cette proposition conciliatrice fut que les deux jeunes gens […] se prirent par le bras, et, ajustant leurs épées, se dirigèrent vers la porte de l’hôtellerie, sur le seuil de laquelle se tenait l’hôte. — (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)

    Tout ce qu'il entendait autour de lui, les tuyaux refilés d'une oreille à l'autre, les vaines discussions d'intérêts sordides, les propositions abracadabrantes, lui occasionnaient parfois des nausées. — (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930,)

    proposition raisonnable, satisfaisante, absurde, ridicule.

    Faire des propositions à quelqu’un.

    Propositions de paix, d’accommodement, de conciliation.

    Expression d’une idée, affirmation ou la négation de quelque chose.[…], ils formulèrent la proposition suivant laquelle l'obéissance au souverain, bon ou mauvais, était préférable à la fitna (anarchie, désordre). Ce qui équivalait à la consécration formelle du quiétisme politique de l'islam. — (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.93)

    proposition universelle, générale, particulière.

    proposition hasardée.

    proposition insoutenable.

    Soutenir une proposition.

    Condamner une proposition.

    Censurer une proposition.

    proposition en matière de foi.

    (Grammaire) Membre de phrase composé essentiellement d’un sujet et d’un verbe et accessoirement d’un complément ou d’un attribut.Dans la plupart des phrases, il y a une proposition principale, à laquelle se rattachent diverses propositions accessoires, subordonnées, incidentes.

    (Logique) Énoncé douée d'une valeur de vérité, généralement le vrai ou le faux.Une phrase impérative ou interrogative n'est pas une proposition logique.

  • Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)

    Antonymes de : proposition

  • Aucun antonyme n'a été trouvé.

Publicité

Publicité